Conseil National du Patronat du Sénégal - CNP

EVENEMENT DU CNP

Nous portons à votre attention que l'édition 2019 de nos " ASSISES DE L'ENTREPRISE" se tiendra les Mardi 16 et  Mercredi 17 AVRIL 2018, à l’hôtel King Fahd Palace.

Emissions Radio

Rôle des CSFP de formation. Emplois décents en Afrique. Energie&Climat.

Partenaires

Réseau employeurs

 

BUSINESS AFRICA

Institutions sociales

Articles


PIC GC2018

 Monsieur le Président de la République,

Notre Pays a fait un choix. Ce choix, c'est celui à la fois :

1. De mobiliser les composantes de notre Nation, ainsi que les partenaires techniques et financiers autour du Plan Sénégal Emergent (PSE).

2. D'être ce Pays attractif d'investissements publics et privés.

3. De maintenir le cap de la croissance inclusive.

Et le tout, sous le sceau de la stabilité macro-économique et d'une discipline de gouvernance y afférentes.

Alors que faut-il en retenir !...

Je dirais que les orientations, ainsi que les priorités de notre politique économique et sociale nous paraissent claires, assumées et mises en œuvre.

Durant la première phase du PSE, l'ascenseur économique nous l'avons pris ensemble Etat/Secteur Privé, Monsieur le Président de la République, ce qui a permis à notre pays de relever le défi d'une croissance soutenue de plus de 6%.

Soutenir davantage l'effort national, le Secteur Privé l'a fait !

Oui, l'investisseur sénégalais aime son pays... Et il partage cette ambition de donner un avenir économique durable au Sénégal.

Quant aux partenaires techniques et financiers, leurs confiance et soutien à cette seconde phase du PSE, vous les avez eus hier lors de la réunion du Groupe Consultatif.

Quelle belle performance : 5 milliards de dollars u.s recherchés et 14 milliards de dollars u.s obtenus.

Vous avez réussi, Monsieur le Président de la République, à faire du Sénégal un Pays attractif, sécurisant et incitatif de flux de capitaux.

Votre secteur privé vous exprime par ma voix sa très grande satisfaction et vous en félicite.

Et à notre Ministre de l'Economie, des Finances et du Plan, nous lui disons « Bravo ».

Il mérite nos applaudissements.

Mesdames et Messieurs,

Si l'investisseur sénégalais et l'investisseur étranger se retrouvent aujourd'hui dans cet hémicycle, c'est parce qu'ils ne sont animés ni de peur, ni d'anxiété, ni d'incertitude à co-réaliser des projets structurants de cette seconde phase du PSE.

L'enveloppe du financement en Partenariat Public/Privé à couvrir est de 2,8 milliards d'euros.

Elle est très importante, c'est vrai !

Mais la réalité est qu'elle reflète parfaitement le dynamisme réel de notre économie.

Alors quel « Regard » devons-nous porter pour la couverture de ce besoin en financement du PSE 2 ?

Je dirais pour paraphraser l'artiste-peintre-sculpteur Amedeo Modigliani dans une citation « D'un œil regardons toujours au fond de nous-même, et de l'autre observons le monde extérieur » :

- Que le regard de notre « Œil droit » nous invite à mobiliser davantage nos énergies nationales productrices de richesse, et au besoin à nous regrouper sous forme de conglomérat national.

- Et que celui de notre « Œil gauche » justifie pleinement ce déplacement sur Paris, cette ouverture de l'investisseur sénégalais au Monde des affaires.

Il nous revient ainsi dans le cadre de ce Forum de bâtir cette convergence d'intérêts entre investisseurs privés.

Notre Etat a un Agenda 2019-2023 avec un échéancier bien précis de projets à réaliser !
Tout investisseur privé sait parfaitement que la règle du jeu est celle « des 1ers Venus » ayant cette forte probabilité d'être « les 1ers Servis » dans le respect, bien entendu, de nos procédures nationales de passation des marchés, notamment d'égalité de traitement et de transparence.

Monsieur le Président de la République,

Le « Sénégal de Demain » est celui qui se construit présentement avec quatre (4) secteurs porteurs de croissance inclusive et de progrès social durables.

Ainsi, l'A.B.C. du Pétrole et du Gaz, nous y entrons !

Ce Forum nous offre l'opportunité d'impulser une dynamique de partenariat d'affaires pour une gestion efficiente du « Local Content Challenges in Oil & Gas Industry » dans les secteurs de l'assurance, du transport-logistique et d'autres activités connexes.

Il est bon de souligner que des conglomérats de privés sénégalais se sont d'ores et déjà constitués.

Ceux, ici présents, sont là pour le partage d'expériences et de savoir-faire, ainsi que pour les co-investissements à réaliser avec les partenaires étrangers.

Le Sénégal Numérique 2025 !

C'est à travers l'intelligence artificielle couplée à la numérisation, l'automatisation et la robotisation que se construisent l'égalité et l'inégalité des citoyens, le bien-être des uns et le mal-être des autres, les avantages et désavantages comparatifs de compétitivité des Nations.
D'où ce rappel de vos propos, Monsieur le Président de la République « Le Sénégal ne peut se contenter d'observer l'évolution du numérique et ensuite s'adapter ».

Le numérique est un enjeu de gouvernance économique, sociale et culturelle partout dans le Monde.

Alors Oui, nous sommes à Paris aussi pour apporter une réponse à cette nécessité d'accroître l'investissement privé dans ce secteur prioritaire et transversal du PSE 2.

Notre révolution agro-industrielle !

Notre pays dispose de terres arables et de ressources en eau importantes. Reconnaissons-le !

Nous partageons cette ambition de mettre fin à cette pratique agricole dépendante de pluies aléatoires, génératrice d'emplois précaires et de faible valeur ajoutée.

De grandes entreprises ont démontré notre capacité à développer une agro-industrie performante, compétitive et créatrice d'emplois durables.

Nous réaffirmons ici notre engagement à vos côtés pour mettre en œuvre cette révolution agro-industrielle du Sénégal.

Et enfin les infrastructures !

Vous avez, Monsieur le Président de la République, profondément modernisé la gouvernance des infrastructures et leurs schémas de financement contractuels.

Innover et concevoir des projets d'infrastructures de haute qualité, mais aussi mobiliser les ressources financières conséquentes, vous les avez instruits au Gouvernement.

Satisfaire aux exigences techniques et financières pour la construction et l'entretien d'infrastructures de qualité, vous l'avez demandé au Secteur Privé.

Vos fleurons ont répondu présent à ce Forum pour partager leurs savoir-faire, haute technicité et professionnalisme dans la réalisation d'ouvrages durables, fiables et résilients.

Ils sont aussi là pour définir les bases de toute alliance mutuellement avantageuse sur les plans techniques et financiers.

Monsieur le Président de la République,

Je vous remercie de votre aimable attention.

Observatoire

Investir au Sénégal

 


Login